Après Galderma, Dow fermera son site de Sophia Antipolis en 2018

Après Galderma, Dow fermera son site de Sophia Antipolis en 2018
Article Tribuca disponible ici

Après Galderma, Dow fermera son site de Sophia Antipolis en 2018

Le chimiste américain Dow fermera ses portes à Sophia à la fin de l'année 2018. Les 130 salariés seront soit mutés sur d'autres sites, soit licenciés.

Nouveau séisme à Sophia. Après l'annonce en septembre de suppressions de postes dans le centre de R&D de Galderma, filiale de Nestlé, c'est le chimiste américain DowDuPont qui va fermer son site de Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes) d'ici à la fin de l'année 2018. Cette décision est intervenue ce lundi après un comité d'établissement. Elle fait suite à la restructuration des activités du groupe né de la fusion de Dow Chemical et Dupont, en trois sociétés distrinctes. 

Un plan de sauvegarde pour l'emploi négocié en janvier 

Implanté depuis 42 ans à Sophia Antipolis, le centre de recherche scientifique emploie 130 salariés. A l'échelle nationale ce sont près de 950 personnes qui travaillent chez DowDuPont, mais seul le site sophipolitain où il n'y pas d'activité de production sera fermé. 
Ces 130 postes seront transférés dans d'autres pays en Europe, notamment en Suisse. «La fermeture du site et son transfert en Suisse sont incohérents, incompréhensibles et inacceptables», a réagi la CFDT, dans des propos rapportés par le quotidien Les Echos. Un comité central d'entreprise est programmé en janvier pour engager les discussions sur la redistribution des postes.